Punaises de lit

Les punaises de lit peuvent vite devenir un cauchemar, elles sont difficiles à repérer et lorsque l’on remarque leurs présences l’infestation est déjà très avancée.

Pour être efficace dans la lutte contre les infestations de punaises de lit, il est important de comprendre les différents aspects de la biologie et du comportement de la punaise de lit. Une bonne compréhension du parasite ciblé est essentielle pour son identification correcte, la localisation des ports et pour concevoir des stratégies de lutte efficaces.

Bed Bug Fondation
Cycle de vie d’une punaise de lit (image tirée du site de la BBF)


Pour plus de détails sur le cycle de vie, le temps de développement, le taux de reproduction, leur impact sur nos vie ainsi que la biologie générale de la punaise de lit, n’hésitez pas à vous renseigner sur le site de la Bed Bug Fondation.

La Bed Bug Foundation CIC (12231220) est une fondation à but non lucratif, qui se consacre à l’amélioration des normes de détection et de gestion des punaises de lit.

Le BBF a été fondé en 2010 par Oliver Madge, ancien directeur de l’Association britannique de lutte contre les parasites. Bien qu’initialement enregistrée comme une organisation caritative, le BBF est maintenant une entreprise sociale, créée pour soutenir les industries de lutte contre les parasites et de détection des odeurs canines dans leur gestion des punaises de lit.

Le Dr Richard Naylor, entomologiste spécialisé dans la biologie et le comportement des punaises de lit, a rejoint le BBF en tant qu’administrateur en 2011. Richard a été le principal auteur de la version 2 du Code de pratique européen pour la gestion des punaises de lit.

Larry Hansen, un dresseur de chiens très expérimenté de l’aéroport de Francfort, a rejoint le BBF et est devenu administrateur en 2017. Larry a travaillé avec le BBF pour établir un programme de certification des chiens détecteurs d’odeurs de punaises de lit en Europe. L’objectif était de fournir un programme équivalent au programme de certification proposé par le NESDCA aux États-Unis, permettant ainsi aux équipes de détection d’odeurs de toute l’Europe d’effectuer une évaluation annuelle, selon une norme largement acceptée, sans avoir à se déplacer aux États-Unis.